Le Nivernais

lait cru frais, donc non pasteuris√©, non chauff√©. Sa particularit√© est sa couche de cr√®me en son centre lui donnant une texture moelleuse. Cette cr√®me provient du lait que l’on fait cailler. Elle monte √† la surface des bassines et est pr√©lev√©e. On emplit de caill√© une premi√®re fois les faisselles √† moiti√©, on laisse √©goutter puis on incorpore la cr√®me, on laisse √©goutter encore quelques minutes et on emplit le moule compl√®tement avec le caill√© restant dans la bassine. Il est sal√© 4h apr√®s la fin de sa fabrication, retourn√© dans le moule le lendemain, d√©moul√© le surlendemain. Son affinage commence alors en salle.

Il se d√©guste frais sur une tartine de pain frais avec des noix, une pomme. 8 √† 10 jours apr√®s, il se recouvre d’une flore blanche, puis bleut√©e, sa texture est fine, sa p√Ęte un peu plus s√®che mais son go√Ľt plus prononc√© avec des ar√īmes de beurre, mais aussi de sous-bois. Il se d√©guste √† l’ap√©ritif avec un vin blanc, mais aussi avec un vin rouge en fin de repas. Affin√©, il peut se r√Ęper sur une salade ou se mettre en cubes. On peut aussi l’ajouter √† d’autres fromages dans une tarte.

Le Nivernais est une marque collective : 3 autres producteurs le fabriquent dans la Ni√®vre. Il suffit de regarder dans le bas de l’√©tiquette pour savoir qui le produit.